jeudi 14 juillet 2016

Application Baludik sur le site des forges

Merci à Cécile Rossin du journal L’Éclaireur de Châteaubriant pour cet article.

J'ai testé pour vous : la Baludik des forges de Moisdon

Tout l'été, "L'Eclaireur" va tester certaines attractions et animations du Pays de Châteaubriant. Cette semaine, c'est l'application Baludik sur le site des forges de Moisdon.

Baludik est un site web pour créer et référencer les jeux de piste, et une application mobile gratuite pour explorer le territoire en jouant. Fin 2015, l’Office du tourisme du Castelbriantais a ainsi créé deux balades sur ce site : une pour le centre-ville de Châteaubriant et une autre pour le site des forges de Moisdon-la-Rivière. Lundi 27 juin, j’ai testé pour vous la Baludik de Moisdon…
Arrivée au site des forges, il est 17h10 lorsque je lance le jeu de piste Baludik spécial Moisdon. J’ai, au préalable, pris soin de télécharger l’application sur mon smartphone.
Si c’est moi qui, sur ce coup-là, ai sélectionné cette balade précise, il faut noter que, dotée d’un GPS, l’application peut aussi vous proposer elle-même des idées de Baludik situées à proximité du site où vous vous trouvez. Une bonne idée pour les vacances, lorsqu’on ne connaît pas bien la région où l’on part.

11 étapes pour ce jeu de piste

La Baludik de Moisdon se décline en 11 étapes. Afin de préserver l’intérêt du jeu – bien que le suspense soit assez limité – je ne révèlerai pas toutes les étapes.
Je ne gâcherai toutefois pas grand-chose en vous disant que le jeu de piste démarre au niveau de… la Halle neuve… à vous de deviner, si vous ne le savez pas déjà, de quel bâtiment il s’agit.
Pour chaque étape, outre le petit indice texte, un indice photo est proposé. Pour la plupart, ces deux-là suffisent largement car la difficulté du jeu n’est pas très grande, de façon à ce que les visiteurs puissent jouer en famille. Qui plus est, chaque étape est très logique : il s’agit bien entendu de faire découvrir le site d’une façon originale.
Un bémol peut-être : la technicité de certaines explications, fournies à chaque étape pour raconter l’historique du site. Il est ici question de métallurgie avant tout et certains termes ne sont pas toujours évidents à comprendre.

Entre histoire et nature…

Quelques illustrations pour agrémenter ces explications permettrait parfois de mieux visualiser les outils ou les mécanismes dont il est question. Bien sûr, tout cela incite le visiteur à aller ensuite visiter le musée des forges, pour mieux comprendre. Mais encore faut-il qu’il soit ouvert au moment où l’on fait le jeu, ce qui n’est pas le cas le lundi, par exemple (1).
Après plusieurs étapes instructives au cœur du village des forges, le jeu m’envoie sur le sentier de la Lande du Don, en direction de l’étang. Mieux vaut éviter de trop garder les yeux rivés sur son téléphone portable, au risque de trébucher sur une racine ou un affleurement de schiste… et de se retrouver le nez planté dans un buisson d’ajoncs !
Le paysage semble naturel, mais l’application, au fil des explications, nous rappelle qu’il a en fait été largement dessiné par la main de l’homme, au temps où les forges fonctionnaient (XVIIe et XVIIIe siècles).
Rendue au niveau de l’étang, je suis obligée de faire appel au troisième type d’aide proposée par Baludik : le compas ! En cas de doute sur la direction à prendre, celui-ci permet de savoir si on se rapproche ou on s’éloigne de la prochaine étape. Pratique.

Oups, j’ai zappé une étape !

Ce n’est qu’une fois parvenue à la 9e ou 10e étape que je me rends compte que j’ai zappé l’un des sites du parcours ! J’ai réussi à embrouiller le GPS… Tant pis, je continue mon chemin en direction de la digue. Le jeu touche à sa fin.
J’ai finalement mis à peine 45 minutes pour boucler les 11 étapes. La fiche technique annonçait 1 heure de jeu. Il faut dire qu’en solitaire, je suis allée beaucoup plus vite que ne le feraient des parents avec leurs enfants.
A la fin du jeu, on me demande d’attribuer un nombre d’étoiles à cette balade : sans autre référence, l’exercice est un peu aléatoire ; je lui donne 3 étoiles sur les 5 possibles. J’ai bien aimé l’alternance entre l’ancien site industriel et la petite balade nature, mais le jeu manquait peut-être un tout petit peu de sel à mon goût…même si j’ai quand même trouvé le moyen de louper une étape !
Cécile Rossin

(1) Musée des forges : visite libre et gratuite pour les individuels, du 20 mai au 18 septembre, du vendredi au dimanche de 15h à 19h.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire